Site de l'académie de Versailles

Accueil > Le lycée au service des élèves > Les assistants pédagogiques > "Le corbeau et le renard", revu et corrigé par les élèves de 1ère ES (...)

"Le corbeau et le renard", revu et corrigé par les élèves de 1ère ES !

Travail réalisé avec Manon Bauvillain, assistante pédagogique de français.

mercredi 19 novembre 2014 par Amélie Beaufour

Un exemple de cette réécriture par Sophia :
"La dernière fois, crari, y’avait un corbeau en haut de l’arbre et genre il tenait dans son bec un fromage, je crois c’était soit un ficello ou soit un babybel je sais même plus.
En dessous de lui, il y avait un Renard. Il avait grave la dalle donc il est allé lui parler t’as vu. Il lui dit :

« Eh frère, tu dates, ça va ou quoi p’tit BG ? T’es bien sapé hein. Ça rigole plus à ce que je vois ! »

Le Corbeau, après tous ces compliments, il a tapé le dernier des sourires. Donc le Renard il continuait à dire plein de compliments pour que le Corbeau il se sente frais. Ensuite, ils commencent à s’installer et à taper la discute ensemble. Ils parlent, ils parlent, ils parlent… et à un moment le Renard il prend le fromage que l’oiseau il avait posé sur la branche. Il commence à le manger au calme.
Mais le Corbeau il captait rien du tout parce qu’il était trop content que le Renard lui fasse plein de compliments t’as vu.
Genre, la minute d’après, le Renard il finit le bout de ficello ou de Babybel normal. Et là le Corbeau il lui dit :

« Tu pues grave de la gueule, wesh il t’arrive quoi là ? »

Le renard il commence à rigoler et il lui dit :

« Je t’ai péta ton fromage poto, la prochaine fois tu sauras quand y’a quelqu’un qui te sauce comme ça il faut se méfier frère ! ça s’appelle la technique du flatteur ahaha !! »

Et là, le Corbeau il lui a trop bien répondu. Il était K.O. de rire.
Il lui répond :

« eh tu connais l’arroseur arrosé ? Mon fromage, il était périmé. J’allais le jeter, mais comme t’as commencé à le grailler je t’ai laissé finir gros. La prochaine fois tu tourneras sept fois autour de l’arbre avant de voler ! »

Ce jour-là, le Renard il a tellement eu le seum. Il se sentait grave bête, il est parti direct. Il a juré la tête que plus jamais il se ferait avoir.

Comme quoi, dans une morale, on peut en trouver une deuxième."


Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jean-Jacques Rousseau (académie de Versailles)
Directeur de publication : G. Lonchampt (Proviseur)